blog

Tout savoir sur la périostite tibiale

29/05/2019 - ACTUALITÉ , Médicale

....

La périostite tibiale est une inflammation du périoste, la membrane vascularisée entourant l’os du tibia. La douleur peut alors être localisée à deux endroits : sur la partie antérieure ou postérieure du tibia. 

Blessure de surmenage, elle apparaît sous forme de microtraumatismes, générés par la propagation d’ondes sur le système musculosquelettique lors d’impacts au sol créant des vibrations ou oscillations musculaires. Ces microtraumatismes répétés provoquent des micro-fractures du périoste ainsi que des ruptures des micro-vaisseaux, entraînant alors une inflammation du périoste. Une douleur vive apparaît au niveau du tibia indiquant l’obligation d’arrêter son effort. 

Une traction excessive des muscles entourant le tibia, notamment le soléaire ou le tibial postérieure, peut également mener à l’apparition d’une périostite tibiale notamment en cas de surcharge d’entraînement.

Une consultation chez votre médecin du sport est alors indispensable, il vous indiquera une période de repos nécessaire, avant la reprise progressive de vos entrainements, ainsi que le(s) traitement(s) à suivre. 

La périostite tibiale est une inflammation à ne pas négliger car si elle n’est pas soignée et que vous continuez la pratique de votre activité physique avec la même intensité, une fracture de fatigue tibiale peut apparaître. 

Qui est concerné par la périostite ? 

Si vous êtes pratiquant d’un sport où les impacts au sol sont répétitifs alors vous aurez tendance à être assujetti à la périostite tibiale, comme les runners et traileurs. En effet, ces sportifs répètent le même mouvement et ce de manière cyclique, engendrant alors de nombreux impacts au sol. Plus la course sera longue, moins le système musculosquelettique pourra atténuer les vibrations. D’autre part, il faut aussi souligner que les courses avec du dénivelé et plus particulièrement lors des phases de descente, peuvent également être traumatisante pour les muscles des jambes, créant des ondes de choc plus conséquentes.  

Les footballeurs et autres pratiquants de sports collectifs comme le basketball peuvent aussi être touchés à cause de la répétition des appuis au sol, notamment sur des terrains synthétiques ou en salle sur une surface dure, qui accentuent les ondes de choc.

Nos conseils

Pour limiter le risque d’apparition d’une telle blessure, nous vous conseillons d’adapter votre charge d’entraînement, en mettant en place un planning de travail efficace et cohérent pour atteindre vos objectifs sereinement, particulièrement pour les nouveaux pratiquants

Afin de réduire significativement les vibrations, souvent responsables des périostites tibiales, nous vous recommandons d’utiliser des manchons de compression alliant COMPRESSION SELECTIVE pour un meilleur maintien musculaire, et SHOCKWAVE EFFECT :  technique de rupture de vibrations permettant une réduction jusqu’à 42% des vibrations lors d’impacts au sol par rapport à une personne qui ne porte pas de manchons*. 

...

La périostite tibiale se déclare généralement suite à la préparation à des compétitions, qui engendre bien souvent des surcharges d’entraînements. Dès lors que la douleur surgit, une consultation chez le médecin sera alors nécessaire afin de soigner correctement votre blessure. 

Ainsi, vous devez écouter votre corps et connaître vos limites tout en ayant un entrainement et un matériel adaptés afin de pratiquer votre activité physique dans de bonnes conditions. 

....

*Mesures effectuées dans le cadre d’une thèse en Conception et Validations de Produits Sportifs – ROMAIN J. – Université de Reims 2018.

...

Produits associés
Articles liés
Suivez-nous