blog

Marcos Yánez - #Run for leucemia

29/06/2018 - ACTUALITÉS BV SPORT , Trail

Bandeau_Principal_Marcos_Yanez

Marcos Yánez, coureur d’ultra-trail, est très impliqué dans les courses solidaires notamment celles en faveur de la lutte contre le cancer.


En 2016, il avait parcouru 120 km

dans le Parc National de Landmannalaugar

situé au sud de l’Islande 

au profit de la leucémie.

Cette cause lui tient énormément

à coeur puisque son père est décédé en 2014

des suites de cette maladie.

Le documentaire « No solo 18 horas » dirigé par

Pedro Cubiles retrace son parcours solitaire

dans ce pays froid et inhospitalier.


Marcos Yánez en Islande au profit de la leucémie

Mais cette année, Marcos Yánez revient avec un nouveau défi : celui de courir 300 km seul en Alaska au profit cette fois-ci du don de moelle osseuse.

Défi qu’il a relevé en seulement 5 JOURS!

Son parcours, découpé en 5 étapes détaillées ci-dessous/plus bas, allait du Lac « Eklutna Lake » jusqu’à l’inspirant et évocateur « Magic Bus » (Le Bus Magique) du film « Into the Wild » (Voyage au bout de la solitude). Terminer son parcours au Magic Bus d’Into The Wild n’est pas anodin. Cet endroit, devenu un véritable lieu de pèlerinage, a inspiré et encouragé des milliers de personnes à croire en leurs rêves et à les réaliser. C’est au pied du Bus 142 que Marcos Yanez, 26 ans après Christopher McCandless (protagoniste d’Into The Wild), a voulu exprimer son engagement pour le don de moelle osseuse.

Marcos_Yanez_devant_le_magic_bus
Marcos Yánez devant le "Magic Bus" du film "Into the Wild"

Étape n°1 - le 7 juin 2018 de « Eklutna Lake » à « Wolf Lake » (58km) :

Le parcours de Marcos Yánez a débuté avec l’ascension du Bold Peak, haut de 1100 mètres, dans un froid glacial et avec les moustiques comme seuls compagnons de voyage.

Mais rien ne décourageait Marcos pas même l’ascension

du Bold Peak qui s’est pourtant révélée beaucoup

plus difficile que prévue.

En effet, la route initialement envisagée pour redescendre

du sommet était impraticable à cause des fortes

chutes de neige de cet hiver.

Marcos a donc été contraint de revenir sur ces pas jusqu’à

« Twin Peak » pour trouver un autre chemin en vue

d’atteindre “Wolf Lake”.

Marcos_lors_de_sa_première_journée
Marcos lors de sa première journée 
citation_1
Ekluta Lake
Marcos au bord d'Eklutna Lake

Étape n°2 - le 8 juin 2018 de « Hatcher Pass Lodge » à « Willow Camping Area » (53km) :

La seconde étape a été cette fois encore marquée

par un changement de route.

Le sommet de Hatcher Pass étant complètement

recouvert de neige, le parcours initial entre

Hatcher Pass Lodge et Willow Camping Area

a été remplacé par un parcours partant de Lazy Mountain,

passant vers Palmer (16 km) et Wolf Lake (34 km),

pour finalement arriver à Hatcher Pass Lodge.

Face_à_Lazy_Mountain

Face à Lazy Mountain

Après avoir gravi le Lazy Mountain dans un froid glacial, son parcours en Alaska l’a amené à courir sur une route très ensoleillée. La crème solaire était même de rigueur puisqu’il y avait des changements de température de plus de 20 degrés à/entre certains endroits! D’ailleurs, son arrivée à Harcher Pass Lodge, où les maisons étaient encerclées par la neige, était en contraste total avec le soleil qui l’avait suivi dans sa course tout l’après-midi.
Marcos Yánez concentré sur son objectif
Marcos Yánez concentré sur son objectif

Étape n°3 - le 9 juin 2018 de « Trapper Creek » à « Petersville » (60km) :

Du soutien qui fait chaud au cœur de Marcos

En cette troisième journée,

Marcos a reçu durant sa course le soutien

de personnes adhérant à la cause

du don de moelle osseuse.

Le soutien, un facteur important dans la réussite de ce défi

Avec ce temps ensoleillé,

Marcos Yanez était dans une meilleure

condition physique que les jours précédents.

“Le corps s’acclimate à l’environnement et à l’effort”

disait-il.

Marcos dans la forêt entre Trapper Creek et Petersville
Marcos dans la forêt entre Trapper Creek et Petersville
À 15 kilomètres de la ville de Petersville, les soutiens de Marcos ont été bloqués par une chemin en terre en très mauvais état. Marcos Yanez et son équipe ont donc dû finir cette étape seuls.

Étape n°4 - le 10 juin 2018 de « Triple Lake » en passant par « Denali » à « Healy (46km) :

La quatrième étape du parcours fût riche en émotions. Tout d’abord, la course a démarré dans l’un des mythiques parcs nationaux des État-Unis, le Denali. Mais c’est surtout l’invité d’honneur de cette étape qui a le plus marqué la course. En effet, Christy Youngblood a accompagné Marcos durant une partie de sa course. C’était la première fois qu’elle recourait en montagne depuis qu’elle a vaincu sa maladie un an et demi auparavant.
La fatigue commence à ce faire ressentir chez Marcos
La fatigue commence à se faire ressentir chez Marcos.

En ce quatrième jour, la fatigue commençait à se faire ressentir chez Marcos. La préparation est essentielle quand on s’apprête à faire 300 kilomètres en seulement 5 jours.
Décryptage de son équipement du jour :
  • chaussures spécifiques pour le trail
  • produits de compression (BV SPORT) pour réduire la fatigue musculaire
  • Tee-shirt thermique (BV SPORT)
  • Imperméable
  • gants et un bonnet (BVSPORT)

Étape n°5 - le 11 juin 2018 de « Healy » au tant attendu « The Magic Bus » (45km) :

Cette dernière étape a été marquante. Marcos a d’ailleurs dû effectuer les derniers kilomètres en hélicoptère afin d’atteindre le Bus 142.
Un moment fort lors de l'arrivée de Marcos
La première rencontre entre Sandra Hinton (donneuse) et Jonathan Leon (receveur)

Au cours de cette cinquième étape, un moment magique a eu lieu : la rencontre pour la première fois entre Sandra Hinton, donneuse de moelle osseuse et Jonathan Leon, 26 ans, receveur de la moelle osseuse de Sandra.

citation_2

OBJECTIFS :

À travers ce parcours et le hashtag #RunForLeucemia , il a voulu faire passer un message fort et clair : combiner sport et solidarité pour sensibiliser au don de moelle osseuse.
citation_3

Il souhaite mettre en lumière une maladie, parfois peu connue, en la racontant à travers les histoires personnelles des malades. Il est essentiel de raconter le combat des personnes atteintes d’une leucémie et de reconnaitre ce combat qui est souvent douloureux.
Son objectif est de faire prendre conscience de l'importance de donner sa moelle osseuse, seul remède à la leucémie qui affecte chaque année plus de 50 000 personnes dans le monde. Les donneurs jouent un rôle important puisqu’ils font partie à part entière du processus de guérison.
Cependant, la probabilité de trouver un donneur compatible pour un malade de la leucémie est inférieure à celle des autres maladies, c’est pourquoi la seule façon d’augmenter les chances de survie de ces personnes est d’accroître le nombre de donneurs potentiels.
BV SPORT est très fier d’avoir été partenaire et d'avoir accompagné Marcos tout au long de cette course et de cette belle initiative.

BVSPORT_partenaire_de_l'aventure_en_Alaska
BV SPORT partenaire de l'aventure #Runforleucemia en Alaska
En attendant la sortie en 2019 au cinéma du documentaire qui retracera son parcours en Alaska, retrouvez le récit de son parcours sur cette page: http://runforleucemia.com/noticias.php

À terme, il espère convaincre 3000 personnes dans le monde de devenir donneurs de moelle osseuse. Si le projet, vous intéresse, retrouvez toutes les informations sur http://runforleucemia.com/index.php (anglais)/ https://www.dondemoelleosseuse.fr (français)

Retrouvez le parcours et les courses de Marcos Yánez sur son blog : http://corroluegoescribo.com/#quiensoy

Chronique de voyage : Magec Montesdeoca
Photos : Marcos Cabrera (@Marcoscabrerafotografo)
Suivez-nous